© 2017 Pierre-William Henry

Genèse du projet "A la rencontre des gens"

En 1991 (année du 700ème anniversaire de la Confédération Suisse) j’ai commencé une série de prises de vues "portraits de neuchâtelois. Du 1er janvier au 31 décembre de cette année 1991 j’ai mis en scène 424 portraits de toutes les personnes venues me visiter dans mon atelier, modèles, facteurs, représentants, amis, famille et clients.Ceci pour un travail personnel sans aucun but précis, juste garder une trace photographique qui restera dans les mémoires.

4 ans plus tard, le département culturel du canton de Neuchâtel, ayant eu écho de ce travail, m’a proposé d’acquérir un jeu de l’ensemble de ces portraits pour les archiver dans leurs collections. Avec la somme d’argent reçue, l’idée m’est alors venue de faire partager ce travail avec d’autres peuples, d’autres pays. Et commencer un échange culturel.

Grâce à l’aide de mes amis dans différents pays j’ai pu faire voyager mes modèles à travers le monde et créer des liens entre les continents.

En 1999, une première exposition était organisée en Sibérie, au Musée des Arts et de la Culture (Musée Lénine) à Krasnoyarsk, puis Atchinsk et Zeleznogorsk.  Plus de 6000 personnes ont visités ces 3 expositions et assistés aux vernissages avec très une grande couverture médiatique, télévisions, journaux et radios

J’ai photographié 277 personnes sibériennes lors de mes deux séjours. Visiteurs des musées , amis, collègues, personnalités politique et culturelle. A préciser que la température moyenne pendant la durée de l’exposition était de -25° ! Et les salles d’exposition +12 ° !

En 2001, une exposition avec ces « portraits de sibériens » a été présentée dans le village de Amesker dans le Haut Atlas marocain. Exposition sur la place du village. Inutile de dire que c’était la première fois qu’ils voyaient une exposition de photos.  Et ce fut une animation qui restera dans leurs mémoires.

J’ai aussi profité de photographier 137 personnes du village et des environs.

C’est en 2003, au Groenland, à Sisimiut sur la côte ouest que j’ai à nouveau fait connaître un autre pays et d’autres gens aux Inuits de ce village de 5000 habitants dans le musée  historique régional.

Là, encore 95 personnes ont participé aux différentes séances photos.

Cette série a été présentée en 2004, suspendues dans la rue, sur le marché de Pointe à Pitre en Guadeloupe. Un fameux groupe de musiciens a animé l’exposition durant le week-end.

Les membres du groupement culturel et musical Akiyo ont aussi passés sous les projecteurs dans leur local lors de la période du carnaval. 107 personnes ont été prises en photo dans leurs costumes.

Cette collection de photos de musiciens, chanteurs et membres du groupe a été présentée ensuite en 2006 en Chine, plus précisément à Baoshan et Dzebo dans la province du Yunnan.Dans ces petits villages perchés sur un éperon rocheux au dessus du fleuve Yan Tsé Kiang, et près du lac Lugu, j’ai “portraitisé“  119 personnes des ethnies Naxis, Mosos et Yis dans leurs environnements.

En 2017 Les habitants du Yunnan étaient exposé à Madagascar, au centre Culturel Is'Art à Antananarivo.

Atelier 1991